La science & l’imaginaire

Dimanche 12 novembre 2017, à 18h30, au Théâtre de la Reine Blanche – 2 bis Passage Ruelle, 75018 Paris

Avec Serge Brunier (reporter et écrivain, spécialiste d’astronomie), Stéphane Dugowson (mathématicien et philosophe des mathématiques), Nils Thornander (artiste plasticien, vidéaste et compositeur).

Visuel

Depuis ses origines, l’homme rêve, imagine, et se représente le monde avant que de parvenir à le saisir par la science. « On ne peut étudier que ce qu’on a d’abord rêvé », écrivait le grand philosophe des sciences Gaston Bachelard. Cette force de l’imaginaire, dynamique primordiale de l’esprit humain, a toujours coexisté et dialogué avec notre rationalité et nos connaissances scientifiques croissantes.
De l’astronomie aux mathématiques, cette faculté de donner forme à l’inconnu, et de croire à la fécondité de l’impossible, fut même bien souvent moteur de la curiosité et du désir d’explorer notre univers, de franchir les limites de l’entendement, de bouleverser les modèles établis, jusqu’à parfois conduire à de prodigieuses découvertes ! La science a aussi sa part de rêve et d’imagination foisonnante…

C’est ce que propose d’explorer ce nouveau LabOrigins par le jeu d’une rencontre inédite entre d’éminents intervenants, artistes et scientifiques.

Biographies :

Serge Brunier :
Chroniqueur scientifique et reporter-photographe spécialisé dans l’astronomie et l’espace, Serge Brunier est l’auteur de livres traduits en de nombreuses langues. Il collabore notamment au magazine Science & Vie et est chroniqueur sur BFMTV. Il est aussi l’auteur du documentaire La fin des astronautes, diffusé par Arte en août 2012 et du film Le navigateur du ciel, diffusé dans les planétariums. Serge Brunier est le co-auteur et le présentateur de l’émission Entre Terre et ciel, dont les trente épisodes de 26 minutes ont été diffusés sur Arte en 2014 et 2015. La photographie du ciel entier qu’il a réalisée en deux ans de travaux a marqué l’année astronomique internationale en 2009. L’astéroïde 10943 a été nommé 10943 Brunier en son honneur par l’Union astronomique internationale.

Stéphane Dugowson :
Maître de conférence en mathématiques à l’Institut supérieur de mécanique de Paris (Supméca) et docteur de l’université Paris Nord (Histoire et philosophie des sciences), cet agrégé de mathématiques est un ancien élève de l’École normale supérieure de Fontenay-aux-Roses et de Lyon. Ses travaux de recherche en topologie catégorique portent principalement sur les notions de frontière et de connexité (espaces connectifs : représentations, feuilletages et dynamiques).

Nils Thornander :
Nils Thornander est un artiste phygital, œuvrant au point de contact des réalités physiques et numériques.
Il poursuit la construction d’un « Continuum » fait de sons, d’images, de concepts, de matières et d’espaces. Ses créations prennent des formes variées, de la musique de film au tableau en passant par la performance ou l’installation.  Ses thématiques, qu’il réunit sous le terme générique de «guerres esthétiques», abordent les questions de territoires, de domaines, d’échelles et de frontières. Son travail fait de l’humain, de ses dimensions physiologiques aussi bien que culturelles, le point de vue depuis lequel il souhaite contempler et représenter une réalité à la complexité croissante.

Réservation en ligne : Théâtre de la Reine Blancheou par téléphone : 01 40 05 06 96

 

Du mythe à la science

Mardi 4 juillet 2017 à 20h, salle Jacques Tati, Orsay.

LabOrigins organisé dans le cadre du 24e Congrès de la Société Française de Physique.

Avec Stavros Katsanevas (physicien), Etienne Klein (physicien et philosophe), Heinz Wismann (philosophe et philologue), Cédric Perras (musicien et compositeur), Maelle Rochut (harpiste) et Mabu Plume (danseur).

Dès le VIe siècle avant notre ère, de Milet à Crotone, les rivages méditerranéens du monde grec virent naître quelques flamboyants esprits dotés d’extraordinaires intuitions. Thalès, Anaximandre ou Pythagore marquèrent un tournant décisif dans l’histoire de la pensée en édifiant une façon nouvelle d’interroger, d’explorer et de comprendre le monde, en rupture avec les discours mythologiques. Les mythes fondateurs ne résonnant plus qu’en un lointain écho, la prospérité des arts et la philosophie naissante engendrèrent le terreau propice à l’émergence de la science et de sa véritable épopée.

Comment est-on passé du cosmos des dieux et des métamorphoses à celui des mathématiques et des lois naturelles ? Comment la science moderne, de Galilée à Einstein, a-t-elle accueilli et questionné cet héritage ?  Emporté par la musique de Cédric Perras et de Maelle Rochut, et par la danse de Mabu Plume, ce LabOrigins invite à la traversée de cette grande aventure de la pensée scientifique, des origines à nos jours.

0001

 

Biographies :

Etienne Klein 
Physicien et docteur en philosophie des sciences, Etienne Klein est actuellement directeur de recherches au CEA, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives. Il est aussi professeur à l’Ecole Centrale de Paris et dirige le Laboratoire de Recherche sur les Sciences de la Matière du CEA (LARSIM). Il a par ailleurs publié plusieurs essais sur la physique et la question du temps.

Heinz Wismann
Philologue et philosophe, Heinz Wismann est spécialiste d’herméneutique et d’histoire des traditions savantes. Directeur d’études émérite à l’EHESS et ancien directeur de l’Institut protestant de recherches interdisciplinaires de Heidelberg, il a travaillé principalement sur la pensée antique (Parménide, Héraclite, Démocrite, Platon), la postérité du criticisme kantien (Humboldt, Schleiermacher, Dilthey, Cassirer, Benjamin) et sur la théorie de la connaissance historique. Il a été directeur de la collection « Passages » aux Éditions du Cerf de 1986 à 2007.

Stavros Katsanevas
Physicien, professeur à l’Université Paris VII Denis Diderot, Stavros Katsanevas est directeur du laboratoire Astroparticules et Cosmologie (APC). Il a travaillé pour plusieurs expériences aux accélérateurs de Fermilab (US) et du CERN ainsi que pour  des expériences des Astroparticules. De 2002 à 2012 il fut directeur adjoint Scientifique à l’Institut National de Physique Nucléaire (IN2P3), responsable pour l’astroparticule et la cosmologie et de 2012 à 2015 président du Consortium Européen de la Physique des AstroParticules. (APPEC).

Cédric Perras
Entre la scène, la composition et les arrangements, Cédric Perras a collaboré avec des réalisateurs tels que Jules Lahana, Hazem Berrabah ou Lotfi Bouchouchi et créé des bandes originales de courts et longs-métrages. Il compose et joue en live pour des spectacles de danse et de cirque (Académie Fratellini, Compagnie Hervé Sika). Son intérêt pour les musiques actuelles l’a amené à réaliser, arranger ou composer pour différents projets (Giedré, Beez, Lippie). Multi-instrumentiste, influencé par le rock et les musiques du monde, il est également attiré par les bandes originales minimalistes et méditatives (Gustavo Santaolalla), et les textures et ambiances électroniques (Nicolas Jaar, Jacaszek, Murcof).

Mabu Plume
Mabu est un danseur autodidacte aux diverses influences de danses urbaines, contemporaines et abstraites.  Technique, ressenti et émotion se rejoignent en un élément, l’expression du corps.

Maelle Rochut
Musicienne et pédagogue, Maelle Rochut accorde une place importante à la musique de chambre. Elle joue dans différentes formations dont le Duo Nephtys (flûte et harpe), le Trio Amalfia (flûte, alto et harpe) et le Duo Cordae (guitare et harpe). Elle se produit également en orchestre: Orchestre National de Belgique, Orchestre Philharmonique du Luxembourg, Orchestre Colonne. Maelle Rochut s’est formée au Koninklijk Conservatorium de Bruxelles où elle obtient en 2010 un « Master de harpe avec grande distinction ». Elle est titulaire d’une Agrégation et d’un DE de harpe. Elle enseigne la harpe aux conservatoires de musique de Palaiseau et Antony.

Les origines de la conscience et de la pensée

Dans le cadre de la semaine « Scène de sciences », le Théâtre de la Reine Blanche a accueilli à guichet fermé, le Labo Origins intitulé « les origines de la conscience et de la pensée ». Il y avait le neuroscientifique Sébastien Bohler, le biophysicien Stéphane Douady, le philosophe Pierre-Louis Desprez et le mathématicien Stéphane Dugowson. Chacun d’entre eux, dans sa spécialité, nous a communiqué une version spécifique de la conscience et de la pensée ; Et parmi les artistes qui ont improvisé en direct, nous avons pu observer la construction d’une œuvre du street-artist MG La Bomba, la vidéo projection d’images du vidéo jockey Vixious Pataglitch, enfin, les musiciens du Groupe de jazz LML trio, ont contribué à plonger spectateurs et scientifiques dans une atmosphère artistique propice à l a libération de nos imaginaires.