Le projet

Les LabOrigins sont des spectacles scientifiques uniques. Chaque performance réunit artistes et chercheurs qui, en conjuguant leurs talents, nous font voyager dans des univers trop souvent réputés inaccessibles. La jubilation et les émotions participent de cette fête de l’esprit donnant ainsi l’occasion à chacun de plonger dans son propre imaginaire, de découvrir la fabuleuse histoire de nos origines et d’inventer le monde de demain.

 

Découvrez notre vidéo de présentation

 

A l’origine…

L’association ORIGINS présidée par le physicien Michel SPIRO, est née à la suite d’une rencontre internationale à l’UNESCO organisée par le CERN en septembre 2013 dans le cadre du projet européen La nuit des origines. Initié et animé par Marie-Odile Monchicourt, cet événement a permis à une vingtaine des plus grands chercheurs européens de raconter l’histoire des dernières découvertes magistrales liées à nos origines : le boson de Higgs en 2012 et l’image européenne des premières lumières émises par l’Univers dite « image de Planck » en 2013. Pour la première fois, les scientifiques de l’infiniment petit rejoignaient ceux de l’infiniment grand.

Jamais sans doute le public n’avait encore ressenti une telle proximité avec des chercheurs du plus haut niveau, heureux de partager avec le public, leurs découvertes extra ordinaires.
Le pari était gagné, en particulier auprès de jeunes lycéens venus de la région parisienne, fiers d’avoir été photographiés avec le tout nouveau prix Nobel, François Englert.

Encouragée par un tel succès et afin de toucher un public encore plus large, l’Association Origins a cherché à créer des spectacles uniques réunissant des scientifiques et des artistes de toutes disciplines (arts vivants, plastiques et numériques).

En septembre 2014, un spectacle sur le thème du Vide quantique (ce vide d’où est issue la matière ayant permis la formation de notre Univers) a été monté au Centre des Arts d’Enghien-les-Bains ainsi qu’au Théâtre du Bordeau près de Genève, dans le cadre de la Nuit européenne des chercheurs et des 60 ans du CERN. Ce spectacle associait acrobates et danseurs du Collectif Intérieur Brut, aux hologrammes des scientifiques réalisés par l’artiste plasticien et vidéaste Pierrick Sorin.

L’enjeu avait été de trouver une forme artistique qui permettait à tous les publics de s’approprier émotionnellement cette nouvelle vision d’un Univers né du Vide (quantique) il y a 13 milliards 800 millions d’années.

Dès le printemps 2014, les premiers Labos Origins ont été organisés de manière informelle au Laboratoire d’AstroParticules et Cosmologie de l’Université Paris VII (APC). Il s’agissait alors de rencontres permettant aux artistes d’improviser en direct en s’inspirant du discours scientifique qui se déployait.
La nécessité d’organiser ces rencontres sur une scène de théâtre propice à l’ouverture des imaginaires se faisant fortement ressentir, nous avons eu la chance d’être accueillis au printemps 2015 par le théâtre de la Reine Blanche, tout nouvellement baptisé « scène des arts et des sciences ». Pour la première fois, les Labos Origins ont permis aux scientifiques et aux artistes de commencer à imaginer ensemble de véritables performances scéniques. Tandis que, sur scène, les différents scientifiques nous décrivent avec jubilation leur vision du monde à travers les dernières découvertes liées à nos origines, les artistes expriment l’univers émotionnel qu’une telle source d’inspiration suscite en eux. Il s’agit pour les artistes comme pour les scientifiques de jouer, ensemble, le jeu d’une véritable performance créant ainsi un spectacle UNIQUE, toujours inédit.

En septembre 2015, Les Labos ont trouvé une nouvelle dimension, dans le cadre du Festival ATMOSPHÈRES à Courbevoie, sur le thème des Origines du climat et de la vie.
Donner accès aux connaissances à tous les publics, c’est la mission que s’est assignée l’association ORIGINS.