Les ondes, aux origines de la magie des mondes.

Le 21 mars 2017 à la Halle aux Grains, Blois.

 

Les scientifiques :
le biologiste Pierre Sonigo, le mathématicien Stéphane Dugowson, le cosmologiste Marc Lachièze Rey.

Les artistes :
« La fabrique imaginaire » d’Eve Bonfanti et Yves Hunstad auteurs et acteurs de théâtre, accompagnés de Lola Bonfanti chanteuse et musicienne. http://www.fabriqueimaginaire.com/index.php?page=fabrique

En 1916, il y a tout juste cent ans,  Albert Einstein nous offrait la théorie de la relativité générale. Un monument de l’intelligence humaine qui devait bouleverser notre représentation du monde.  Mais encore fallait-il démontrer l’existence de tous les processus ou phénomènes qui devaient en découler. Parmi eux : les ondes gravitationnelles !

L’histoire commence par une danse ! Il y a 1,3 milliards d’années deux trous noirs tournaient l’un autour de l’autre. D’abord très lentement puis de plus en plus vite pour finalement se percuter et fusionner avec une violence rarement égalée dans l’Univers. Pendant une fraction de seconde, cette collision produisit une vibration de l’espace-temps d’où surgirent des ondes gravitationnelles. Le 11 février 2016, plusieurs équipes de chercheurs participant aux expériences LIGO et VIRGO nous ont annoncé leur extraordinaire découverte, qu’Albert Einstein lui-même pensait impossible.

Cette existence pour la première fois révélée nous entraîne vers l’exploration gravitationnelle plutôt que lumineuse du cosmos ouvrant ainsi pour la première fois un regard sur l’invisible, dimension à la fois physique, métaphysique, magique, philosophique et spirituelle.

Les LabOrigins sont des spectacles qui nous font part des dernières découvertes ou théories liées à nos origines par le biais d’une rencontre inédite entre des scientifiques et des artistes. La richesse de ces « dialogues » inattendus sublimés par l’expression artistique, permet à chacun de se laisser glisser avec légèreté dans des univers souvent réputés inaccessibles. Les LabOrigins sont des spectacles qui ne se reproduisent jamais deux fois.

 Black Hole Merger Simulation

Image credit: The SXS (Simulating eXtreme Spacetimes) Project

Aux origines de la conscience écologique

Les chercheurs scientifiques spécialistes des fonds marins : Françoise Gaill, Robert Bunet docteur en biologie moléculaire, Nardo Vicente responsable scientifique de l’institut océanographique Paul Ricard, et le philosophe Pierre Caye nous font plonger à la source de notre conscience écologique…

Françoise Gaill, Robert Bunet docteur en biologie moléculaire, Nardo Vicente responsable scientifique de l’institut océanographique Paul Ricard, Pierre Caye philosophe,

Le 9 Juillet 2016, sur l’île des Embiez (Var) les LabOrigins ont contribué à fêter les 50 ans de l’Institut océanographique créé par Paul Ricard et présidé par sa petite-fille, Patricia Ricard.

Tout a commencé dans les années 60. Dans les années 60, nous étions à l’heure où l’Occident faisait ses premiers pas sur la Lune, découvrait sa propre planète vue de l’espace, et s’enthousiasmait du paradis que nous promettait l’ère industrielle en pleine explosion. Dans les années 60 nous étions à l’heure où le mouvement hippie se répandait à travers le monde ensemençant sur son passage des rêves de paix et d’amour, de liberté et de respect de la nature. Pendant ces années 60 où tous les espoirs étaient encore permis, dans un sens comme dans un autre, il y avait quelques marginaux, qui n’étaient aveuglés ni par les développements industriels les plus époustouflants, ni par les rêves hippies les plus utopiques et qui s’émerveillaient comme des enfants en découvrant pour la première fois, les faunes et les flores méditerranéennes. Mais, très vite, ces marginaux se sont aperçu que cette nature qui avait tout inventé, même la beauté, pour assurer sa propre survie, était dramatiquement mise en danger par toutes les pollutions liées aux activités humaines.

Parmi ces pionniers il y avait Paul Ricard que nous fêtons sur son île, l’île des Embiez où il planta la graine d’une fleur qui ne cessera jamais plus de grandir et que nous appelons « la conscience écologique.

Images Chloé Champion, Chant et flûte Maia Barouh,  Clavier Cédric Perras, Percussions Silvano Michelino, Simon Oriot ingénieur du son

 

Des impacts météoritiques aux émergences de la vie

Ce LabOrigins consacré aux météorites, nous donnera l’occasion de découvrir les processus hasardeux qui ont permis à la Terre de disposer de toutes les conditions nécessaires à l’émergence de la vie et à la diversification des espèces. Les artistes nous permettront d’être immergés dans un univers sonore et visuel propice à l’ouverture de tous nos imaginaires, tandis que les scientifiques, Jean-Pierre Bibring (Astrophysicien) et Philippe Lambert (Astrogéologue) nous démontreront le caractère essentiel des impacts météoritiques sur notre présence sur Terre.

Découvrez la vidéo intégrale de ce Laborigins >>

Les participants, chercheurs et artistes >>

Philippe Lambert (Astrogéologue) est Spécialiste international du comportement des matériaux aux ondes de choc et ancien chercheur à la NASA, Philippe Lambert est Conseiller Scientifique de la Réserve Naturelle Nationale de l’Astroblème de Rochechouart- Chassenon, Directeur du CRIR (centre de recherche sur les impacts et sur Rochechouart) et, depuis plus de 40 ans, le principal acteur français de la littérature scientifique sur la géologie des impacts. Il parlera des « impacts », phénomène géologique « universel » et ses conséquences y compris sur le vivant.

Jean-Pierre Bibring (Astrophysicien) est Professeur de physique à l’Université Paris-Sud, et astrophysicien à l’IAS (l’Institut d’astrophysique spatiale) d’Orsay. Il est intervenu au plus haut niveau sur plusieurs programmes spatiaux. Il collabore avec la NASA sur la mission « Mars Reconnaissance Orbiter », en orbite autour de Mars, ainsi que sur les missions « Venus Express » et « Mars Express » de l’ESA (l’Agence spatiale européenne). Il est le responsable scientifique français de Philae, l’atterrisseur de la sonde Rosetta, première sonde dans l’histoire à se mettre en orbite autour d’une comète, à l’escorter autour du Soleil, et à déployer un atterrisseur à sa surface.

Joëlle Koundé (chanteuse) Choriste et danseuse pour de nombreux artistes (Manu Dibango, Céline Dion, Mariah Carey, Ophélie Winter…) en France et à l’international, cette chanteuse et musicienne aux influences jazz et soul mêlera sa voix aux univers sonores créés par l’Ensemble Hope.

Alexis Epron (Grand témoin) Face à la nouvelle vision du monde telle qu’elle nous est racontée par les chercheurs dans les LabOrigins, le grand témoin nous questionne sur la place de l’Homme dans ce monde en évolution permanente.

Ensemble Hope (Musique contemporaine) se dédie à la création musicale contemporaine. Le Cristal et les Sculptures Sonores Baschet sont la base de leur parc instrumental. Pour ce LabOrigins, ils y associeront des sons en provenance du système solaire fournis par la NASA.

Conception et animation : Marie-Odile Monchicourt

Ce LabOrigins a été organisé par le Lycée Paul ELUARD de Saint Junien le Mardi 10 mai 2016  à LA MEGISSERIE 87200 SAINT-JUNIEN