Les degrés ludiques, une théorie mathématique aux origines des mondes parallèles…

LES DEGRÉS LUDIQUES OU COMMENT ABORDER SEREINEMENT LES MONDES PARALLÈLES.

L’expérience du LabOrigins menée par le mathématicien ANATOLE KHELIF et l’artiste EMMA LA CLOWN, avait donné d’étonnants et de pétillants résultats en février 2016. Liés depuis des années par la complicité et l’amitié, nos deux « expérimentateurs/performeurs » nous avaient ainsi fait voyager avec rires et délices dans l’univers très complexe des «VARIÉTÉS STOCHASTIQUE», un outil de mesure de l’infinité des possibles proposé par Anatole Khelif.

Forts de cette première expérience, nos deux acteurs, pour notre plus grand bonheur, ont renouvelé l’expérience au Théâtre de la REINE BLANCHE le samedi 14 janvier 2017 à 20H45. Ils nous ont fait cette fois-ci découvrir « LES DEGRÉS LUDIQUES » du mathématicien CHRISTOPHE CHALONS ou « COMMENT ABORDER SEREINEMENT LES MONDES PARALLÈLES » ! De quoi rentrer avec jubilation dans l’univers déconcertant des effets quantiques de la matière.

Rappelons que les LabOrigins sont des performances uniques qui ne se jouent jamais deux fois.

 

anatole-et-emma-basse-def-copie

Le transhumanisme : aux origines du futur

Le physicien Etienne Klein, le biologiste évolutionniste Pierre-Henri Gouyon et le philosophe Jean-Michel Besnier nous content l’histoire prophétique du Transhumanisme…

 

Dans le cadre de la première édition du Festival des Idées dont le thème est « l’Etre Machine », un LabOrigins sur les origines du futur s’imposait…

« L’histoire que nous allons vous raconter s’est déroulée il y a très, très longtemps. Tout a commencé un 23 janvier 2050…

Le 23 janvier 2050, cinquante-sept des plus éminents chercheurs de la planète se sont réunis de toute urgence à la demande de la gouvernance mondiale pour tenter de sauver l’espèce humaine qui venait d’être déclarée en voie de disparition.

Parmi ces cinquante-sept chercheurs, il y avait notamment le physicien Etienne Klein, le biologiste évolutionniste Pierre-Henri Gouyon et le philosophe Jean-Michel Besnier… »

Marie-Odile Monchicourt nous racontera la tragique aventure de ces assises déterminantes pour le destin de l’espèce humaine. Le mime Philippe Naud et ses masques croqueront quelques instants épiques de ce grand rassemblement historique.

***

Etienne Klein Physicien et docteur en philosophie des sciences, Etienne Klein est actuellement directeur de recherches au CEA, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives. Il est aussi professeur à l’Ecole Centrale de Paris et dirige le Laboratoire de Recherche sur les Sciences de la Matière du CEA (LARSIM). Il a par ailleurs publié plusieurs essais sur la physique et la question du temps. Etienne Klein a été nommé président de l’IHEST le 29 septembre 2016. Il anime sur France Culture l’émission La Conversation scientifique diffusée tous les samedis de 14 à 15 heures.

Pierre-Henri Gouyon Professeur au Museum National d’Histoire Naturelle, à l’AgroParisTech et à Sciences Po, Pierre-Henri Gouyon réalise ses recherches au sein du laboratoire ISEB (Institut de Systématique, Évolution & Biodiversité). Il donne de nombreuses conférences sur les questions ayant trait à l’évolution, à la génétique, à l’écologie, à la biodiversité et à la bioéthique. Il est largement impliqué dans les débats concernant les relations science-société en général. Il a co-écrit avec Cédric Gaucherel et Jean-Louis Dessalles, Le Fil de la Vie. La face immatérielle du vivant, sorti en 2016 aux Editions Odile Jacob.

Jean-Michel Besnier Agrégé de philosophie et docteur en sciences politiques, Jean-Michel Besnier est professeur de philosophie à l’université Paris-Sorbonne (Paris IV). Il est membre du conseil scientifique de l’IHEST, du Directoire du MURS (Mouvement universel pour la responsabilité scientifique) et de la commission Littérature scientifique et technique du CNL. Spécialiste de la philosophie des technologies, ses recherches actuelles concernent principalement l’impact philosophique et éthique des sciences et des techniques sur les représentations et les imaginaires individuels et collectifs.

Philippe Naud A la fois mime et peintre Philippe Naud a rendu évidente la rencontre de ces deux expressions !!! L’art pictural et l’art du mime sont deux arts complémentaires : l’un dessine sur un support le fruit de sa pensée, l’autre le fait dans l’espace. Faire danser ensemble la lumière, la couleur, les formes et la matière, c’est peindre, c’est approcher la sensation d’un début du Monde. L’art du Mime, c’est engager la totalité du corps, prendre un risque, pour que l’invisible apparaisse. Le Mime et la Peinture ont la même intention, raconter, en silence, une histoire.
Marie-Odile Monchicourt Initiatrice et conceptrice des LabOrigins. Elle débute sa carrière radiophonique à France Inter, puis produit et anime plusieurs émissions à caractère scientifique sur France-Culture, France Inter et France Télévision. En 2012/2013, elle initie le projet européen La Nuit des Origines qui préfigure ce que deviendront par la suite les LabOrigins. Prix de la Communication Scientifique de l’Académie des sciences et Chevalier des Arts et des Lettres, l’astéroïde 21553 découvert en 1998 par l’astronome Alain Maury dans la ceinture d’astéroïdes est baptisé de son nom par la Société Internationale d’Astronomie.

Aux origines de l’énergie

Les physiciens Michel SPIRO et Jean-Pierre BIBRING et le biologiste évolutionniste Pierre-Henri GOUYON nous entrainent à la source de l’énergie !


Dimanche 16 Octobre 2016, les LABORIGINS étaient les invités du festival ATMOSPHÈRES de COURBEVOIE
Les physiciens Michel SPIRO et Jean-Pierre BIBRING et le biologiste évolutionniste Pierre-Henri GOUYON étaient entourés de la chanteuse et flutiste Maïa BAROUH et ses musiciens ainsi que de la danseuse Ariadna GILABERT COROMINAS.

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » (Lavoisier)

Les scientifiques nous apprennent que l’énergie est un système capable de fournir du travail… L’énergie est partout, autour de nous, en nous ; elle est en toutes choses, tant du monde vivant que du monde minéral. Certes, mais cela ne nous dit pas ce qu’est l’énergie ni d’où elle vient. L’énergie est certainement la plus mystérieuse de toutes les questions liées à nos origines.

***

Professeur de physique à l’Université Paris-Sud, et astrophysicien à l’IAS (l’Institut d’astrophysique spatiale) d’Orsay, Jean-Pierre Bibring est intervenu au plus haut niveau sur plusieurs programmes spatiaux, notamment, la mission Cassini-Huyghens. Il travaille actuellement sur la mission « Mars Reconnaissance Orbiter » de la NASA, en orbite autour de Mars depuis le printemps 2006, ainsi que sur les missions « Venus Express » et « Mars Express » de l’ESA (l’Agence spatiale européenne).

Professeur au Museum National d’Histoire Naturelle, à l’AgroParisTech et à Sciences Po, Pierre-Henri Gouyon réalise ses recherches au sein du laboratoire ISEB (Institut de Systématique, Évolution & Biodiversité). Il donne de nombreuses conférences sur les questions ayant trait à l’évolution, à la génétique, à l’écologie, à la biodiversité et à la bioéthique. Il est largement impliqué dans les débats concernant les relations science-société en général.

Physicien et ancien élève de Polytechnique, Michel Spiro est aujourd’hui le président sortant du Conseil du CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire basée à Genève. Il a participé à des expériences majeures telles que la découverte des bosons intermédiaires, l’observation des neutrinos solaires et l’observation de Naines brunes (composante de la masse cachée de l’Univers). La qualité de ses recherches lui a valu de nombreux prix.

Maia Barouh est une chanteuse flûtiste franco-japonaise unique. Elle utilise une technique vocale très particulière venant d’une île au Sud du Japon et la mêle avec des sons modernes et électro. Bercée par les voyages, le jazz et la musique du monde, ses influences ne se limitent pas au Japon mais nous emportent au delà de toute frontière possible avec une énergie et une folie presque punk !

Satchie Noro est danseuse, chorégraphe, acrobate aérienne.Dès l’enfance, elle pratique la danse classique. Elle est l’élève de Wilfride Piollet. A 16 ans, après un bref passage au Deutsch Opera à Berlin, elle intègre de 1991 à 1995 la scène alternative berlinoise, où elle participe à de nombreuses performances. En 2002, elle aborde les techniques aériennes à l’école de cirque des Noctambules de Nanterre et fonde la compagnie Furinkaï, en résidence au Théâtre de Brétigny de 2004 à 2008.Parallèlement à ses propres projets, elle collabore comme interprète avec les metteurs en scène Carlotta Sagna, Adrien Mondot et Claire Bardainne, James Thierrée, Michel Schweizer, Pierre Meunier…  En 1999, elle est lauréate avec Alain Rigout de la villa Kujoyama et en 2012 de la bourse Hors-les-murs de l’Institut Français. En  2013, elle démarre avec le constructeur Silvain Ohl, un projet chorégraphique de pliage de container, Origami.