Le vide quantique aux origines de l’Univers

Dans le cadre de la Nuit européenne des chercheurs et des 60 ans du CERN. Ce spectacle associa acrobates et danseurs du Collectif Intérieur Brut, aux hologrammes des scientifiques réalisés par l’artiste plasticien et vidéaste Pierrick Sorin. L’enjeu avait été de trouver une forme artistique qui permettait à tous les publics de s’approprier émotionnellement cette nouvelle vision d’un Univers né du Vide il y a 13 milliards 800 millions d’années. Nous sommes nés du Vide disent les scientifiques mais d’un vide qui n’est pas tout à fait vide. Un vide dans lequel il y a quelque chose… comme une énergie qui sommeille prête à jaillir à la moindre fluctuation quantique. C’est sur ce vide qui n’est pas vide que s’est construit notre Univers et ses milliards de milliards de galaxies, d’étoiles, de trous noirs, de planètes, et ses milliards de milliards d’êtres vivants, d’animaux, de plantes et d’ humains ! Ces scientifiques qui nous ont conté une si belle histoire apparaissaient et disparaissaient dans l’imagerie numérique dont seul Pierrick Sorin avait le secret. Tandis que ses danseurs et acrobates nous ont offert des plongées vertigineuses dans le vide quantique !
En compagnie d’Hubert Reeves, Michel Spiro, Etienne Klein, Sandrine Laplace… ce LabOrigins présentait au public 20 minutes d’un spectacle unique où les théâtres optiques de Pierrick Sorin; les acrobates de la compagnie Bonheur Intérieur Brut, et la musique originale de Benjamin Moussay se sont unis au scientifiques présents pour nous faire plonger dans le vide quantique.
La mise en scène était de Jack Souvant. La soirée fut magnifique !
17 Septembre 2014 au Centre des Arts d’Enghien-les-Bains et le
26 Septembre 2014 au théâtre du Bordeau à Saint Génis Pouilly pour fêter les 60 ans du CERN