Le mouvement : aux origines de ceux qui dansent au rythme de l’espace-temps

Dimanche 26 mars 2017 à 17h au Théâtre de la Reine Blanche Paris 18ème

Avec Jean-Pierre Bibring (astrophysicien, chef de mission Rosetta/Philae), Pascal Bernard (sismologue), Yann Brouet (planétologue et break dancer), Mabu Plume (danseur) et Charles Réveillère (étudiant philosophe à l’Ecole normale supérieure).

«  Et pourtant elle tourne ! » se serait exclamé Galilée à l’heure de son procès, ses juges refusant d’admettre que la Terre puisse être éjectée du centre de l’Univers partageant ainsi une destinée commune à tous les astres. Puis après des décennies avec Newton et des siècles avec Einstein, tous les objets célestes se mirent à tourner… tourner… tourner… nous emportant nous-mêmes, et à des vitesses de plus en plus grandes, dans un fabuleux ballet cosmique, sur une Terre mouvante, elle-même en perpétuelle transformation, une transformation essentielle aux vivants.

Ce LabOrigins,  qui nous entraînera dans la course effrénée des objets célestes, sera rythmé par les chorégraphies du danseur Mabu Plume et de Yann Brouet,  break dancer et astrophysicien.

FullSizeRender2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

«… Je m’appelle Yann Brouet, 28 ans, je suis post-doc à l’Université de Bern en Suisse et je travaille sur l’interprétation des données radar de la sonde Rosetta à partir de mesures en laboratoire. Votre projet de diffusion de la science par le biais du spectacle vivant m’a interpellé. Moi même artiste de scène depuis 10 ans (danseur, acrobate, cascadeur) vos projets m’intéressent…” (mail de Yann Brouet envoyé après avoir découvert sur France-Inter l’existence des LabOrigins)